ombre

EVALUATION

Outils d’évaluation de la douleur

Un certain nombre d’outils validés sont utilisés en pratique clinique.

 

♦ Consulter Standards, Options et Recommandations pour l’évaluation de la douleur chez l’adulte et l’enfant atteints d’un cancer (mise à jour).

icon Rapport intégral RPC 2003

icon Rapport abrégé RPC 2003

 

♦ Consulter l'échelle ALGOPLUS qui a été spécifiquement développée pour évaluer et permettre la prise en charge des douleurs aiguës chez un patient âgé pour tous les cas où une auto-évaluation fiable n'est pas praticable (troubles de la communication verbale). L'utilisation d'Algoplus est ainsi particulièrement recommandée pour le dépistage et l'évaluation des :

- pathologies douloureuses aiguës (ex : fractures, post-op, ischémie, lumbago, zona, rétentions urinaires...)

- accès douloureux transitoires (ex : névralgies faciales, poussées douloureuses sur cancer...)

- douleurs provoquées par les soins ou les actes médicaux diagnostiques

L'échelle comporte cinq items (domaines d'observation). La présence d'un seul comportement dans chacun des items suffit pour coter «oui » l'item considéré. La simple observation d'un comportement doit impliquer sa cotation quelles que soient les interprétations étiologiques éventuelles de sa pré existence.

En pratique, pour remplir la grille, observer dans l'ordre : les expressions du visage, celles du regard, les plaintes émises, les attitudes corporelles et enfin le comportement général.

Chaque item coté « oui » est compté un point et la somme des items permet d'obtenir un score total sur cinq. Un score supérieur ou égal à deux permet de diagnostiquer la présence d'une douleur avec une sensibilité de 87% et une spécificité de 80% et donc d'instaurer de façon fiable une prise en charge thérapeutique antalgique. Il est ensuite nécessaire de pratiquer régulièrement de nouvelles cotations. La prise en charge est satisfaisante quand le score reste strictement inférieur à deux.

http://www.doloplus.com

 

♦ Consulter l’échelle d'évaluation comportementale de la douleur chez les personnes âgées présentant des troubles de la communication verbale. DOLOPLUS se présente sous la forme d'une fiche d'observation comportant dix items répartis en trois sous-groupes, proportionnellement à la fréquence rencontrée (cinq items somatiques, deux items psychomoteurs et trois items psychosociaux).

Chaque item est coté de 0 à 3 (cotation à quatre niveaux exclusifs et progressifs), ce qui amène à un score global compris entre 0 et 30. La douleur est clairement affirmée pour un score supérieur ou égal à 5 sur 30.

 

♦ Consulter EVENDOL qui est une échelle validée pour évaluer la douleur de l’enfant de moins de 7 ans aux urgences grâce à 5 items comportementaux :
► Expression vocale ou verbale : pleure et/ou crie et/ou gémit et/ou dit qu’il a mal
► Mimique : a le front plissé, et/ou les sourcils froncés et/ou la bouche crispée
► Mouvements : s’agite et/ou se raidit et/ou se crispe
► Positions : a une attitude inhabituelle et/ou antalgique, et/ou se protège et/ou reste immobile
► Relation avec l’environnement : peut être consolé et/ou s’intéresse aux jeux et/ou communique avec l’entourage

 

♦ Consulter le QUESTIONNAIRE DN4 qui est un outil de repérage des douleurs neuropathiques

Ce questionnaire comporte 7 items pour l’interrogatoire du patient et 3 items d’examen clinique. Ces 10 items sont regroupés dans 4 questions :
o Questions 1 et 2 (7 items) : le praticien interroge le patient et remplit le questionnaire.
o Questions 3 et 4 (3 items) : à partir de l’examen clinique, le praticien remplit les données.

A chaque item, il doit apporter une réponse OUI ou NON.
A la fin du questionnaire, le praticien comptabilise les réponses, 1 pour chaque OUI et 0 pour chaque NON. La somme obtenue donne le score du patient, noté sur 10. Si le score du patient est égal ou supérieur à 4/10, le test est positif.

Mise à jour le Jeudi, 21 Avril 2011 14:59
 
Retour en haut de page
ombre