ombre
 
ombre

logo APM
ombre
Trois nouveaux hôpitaux de jour en Haute-Corse

Trois nouveaux projets d’hôpitaux de jour (HDJ) ont été élaborés en 2017 par le centre hospitalier (CH) de Bastia et vont se mettre en place en 2018. Un HDJ gériatrique (projet "unité fragilité") va ainsi voir le jour. Il s’inscrit en complémentarité avec la mise en place du programme Paerpa (Personnes âgées en risque de perte d'autonomie) en Haute-Corse et avec l’activité de la consultation mémoire. Le Paerpa concerne pour le moment le Grand Bastia, avant une extension à l’ensemble du département. Un HDJ de pédiatrie sera également créé, avec l'objectif est de formaliser une activité de prise en charge de bilan multidisciplinaire pour les patients atteints de maladies chroniques, à commencer par l'endocrinologie, la diabétologie et la neurologie pédiatrique. L'hôpital de jour sera installé au sein du service de pédiatrie du CH de Bastia, dans des locaux dédiés. Enfin, un HDJ de cardiologie va être implanté afin de créer un nouveau mode de prise en charge pluridisciplinaire pour les patients chroniques et la cardiologie interventionnelle.
Lettre d'information du CH de Bastia, avril 2018

 
Joséphine Kollmannsberger élue présidente du conseil de surveillance du CH de Plaisir (Yvelines)

Le centre hospitalier (CH) de Plaisir (Yvelines), issu de la fusion du CH Jean-Martin-Charcot et de l’hôpital gérontologique et médico-social en janvier, est désormais officiellement constitué. La maire (LR) de la ville, Joséphine Kollmannsberger, a été élue à la présidence de son conseil de surveillance, et Jean-Joseph Pacherie, représentant d’usagers de l'Union départementale des associations familiales (Udaf), a été désigné à la vice-présidence.
Communiqué du CH de Plaisir, le 16/04/2018

 
L'ARS Ile-de-France lance une plateforme ressources pour les acteurs de la promotion de la santé

Créée à l’initiative de l’agence régionale de santé (ARS) Ile-de-France, PromoSanté Ile-de-France est une plateforme régionale de ressources à destination des acteurs de la prévention et de la promotion de la santé. Son objectif est d’être un appui pour s’informer mais aussi pour former et développer des projets. PromoSanté Ile-de-France est née en 2017 après un appel à projets de l’ARS pour remplacer le pôle régional de compétences (PRC). Financée par l'agence, la plateforme est animée par une équipe spécialisée dans la promotion de la santé et la gestion des ressources documentaires.
Communiqué de presse de l'ARS Ile-de-France, le 16/04/2018

 
Nivolumab en néo-adjuvant dans le cancer du poumon: résultats finaux de l'essai pilote

CHICAGO, 16 avril 2018 (APMnews) - L'anticorps anti-PD-1 nivolumab (Opdivo*, Bristol-Myers Squibb) confirme qu'il a un intérêt en traitement néo-adjuvant du cancer du poumon non à petites cellules (NAPC) réséquable, selon les résultats finaux d'une étude pilote qui ont été présentés lundi au congrès de l'American Association for Cancer Research (AACR) à Chicago, et publiés en ligne par le New England Journal of Medicine (NEJM).
Des résultats sur une partie des patients inclus avaient déjà été présentés en congrès (cf dépêche du 07/10/2016 à 14:01). Les résultats finaux vont dans le même sens.
L'étude présentée par Patrick Forde du Sidney Kimmel Comprehensive Cancer Centre à Baltimore (Maryland) a inclus 21 patients présentant un cancer NAPC de stade I, II ou IIIA, réséquable chirurgicalement, qui ont reçu deux injections de nivolumab à deux semaines d'intervalle, avec une planification de la chirurgie deux semaines après la deuxième dose.
L'immunothérapie a été bien tolérée et n'a pas entraîné de délai dans la réalisation de l'intervention chirurgicale.
Sur les 20 tumeurs qui ont pu être réséquées complètement, l'analyse pathologique a montré que 45% présentaient une réponse pathologique majeure, dont 15% une réponse complète de la tumeur primaire (l'une d'entre elles ayant encore une présence tumorale résiduelle dans des ganglions).
En médiane, la tumeur avait régressé de 65%.
Les chances de réponse n'étaient pas liées à la présence ou non de PD-L1 dans la tumeur mais étaient en revanche liées à un haut niveau de mutations dans les cellules tumorales, comme cela a aussi été observé dans des essais dans le cancer du poumon métastatique.
(NEJM, publication en ligne du 16 avril)
fb/ab/APMnews

 
«DébutPrécédent12SuivantFin»

Page 2 sur 2
Retour en haut de page
ombre